Créer mon blog M'identifier

Incroyable estomac

Le 17 mai 2017, 15:50 dans Humeurs 0

 

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, notre estomac, d’une capacité moyenne de 1 litre environ, a l’incroyable don de multiplier sa taille par vingt ! S’il est vide, cet organe en forme de J majuscule, n’est pas plus gros qu’une orange. À mesure que l’estomac se remplit et se distend, la paroi gastrique sera de plus en plus lisse et l’estomac gonflera comme un ballon de baudruche. Il peut donc passer de 0,5 l à vide à 4 litres en étant rempli.

 

La muqueuse de l’estomac se contacte, quand il est vide, en formant des plissements gastriques. On a longtemps cru que les contractions de l’estomac vide causaient la sensation de faim, on sait dorénavant qu’elle est due à une baisse du taux de glucose dans le sang. Cette merveilleuse mécanique, qu’est notre estomac, est capable de dissoudre du zinc grâce aux acides qu’il produit. Pourtant, on peut vivre sans estomac.

 Vivre sans estomac, c’est possible

En effet, contrairement à ce que l’on peut croire ce n’est pas un organe vital. Son rôle est cependant essentiel pour assurer la fonction de digestion par l’intermédiaire des parois de l’estomac qui vont malaxer la nourriture ingérée mais aussi grâce à la présence d'enzymes digestives et de l'acide chlorhydrique.

Suite à la pose d’un anneau gastrique ou à un cancer de l’estomac, une ablation totale ou partielle peut être réalisée. Les chirurgiens vont relier directement L’œsophage à l’intestin grêle. En l’absence de l’estomac et ne pouvant plus malaxer sa nourriture, il sera recommandé au patient de privilégier une nourriture liquide. Le chirurgien pourra calibrer la taille de l'estomac au cas par cas et en fonction de chaque patient.

Quelles sont les conséquences sur l’alimentation ?

  Les personnes ayant subie une gastroplastie sont sujets à de nombreuses contraintes alimentaires. Si la poche de l'estomac est remplie, il faut attendre son évacuation pour éviter les vomissements. Dans ce type de cas, il est fortement recommandé de manger lentement et de bien mastiquer les aliments. Les spécialistes conseillent d’éviter les aliments gras ou les boissons sucrées ou alcoolisées ainsi que les aliments semi-liquides comme les glaces. Ces dernières induisent le corps en erreur car, contrairement aux aliments solides, elles ne sont pas rassasiantes. Un suivi nutritionnel est d’ailleurs prescrit après ce type d’opération pour pallier aux carences qui peuvent survenir.

 

Mon corps n’est plus parfait…Je me rattrape quand même !

Le 10 mai 2017, 15:54 dans Humeurs 0

Après 05 ans de mariage, je ne me reconnais plus. J’ai toujours remarqué le changement remarquable de mes formes mais, je ne me suis jamais concentrée sur ce point. Hier, j’ai décidé de consacrer un moment pour focaliser toute mon attention sur la métamorphose de ma pauvre silhouette et sur le changement des traits de mon visage.

 

Mon Dieu ! Suis-je devenue moche à ce point ? Des rides commencent à apparaitre sur mon visage.  Mes seins se sont affaissés. J’ai un ventre flasque et des poignets d’amours en complète discordance avec ma silhouette. Mes bras eux aussi se sont relâchés sans merci. J’ai l’air d’avoir 50 ans alors que je n’ai que 35 ans ! Est-ce normal ?

Non, je pense. Ce que j’ai fait de mon corps est impardonnable. Voilà pourquoi je me sens coupable : j’ai négligé l’impact de la grossesse sur les contours de ma silhouette, j’ai arrêté le sport et je n’ai jamais adapté une bonne hygiène de vie. Moi, qui étais narcissique et toujours fière de mon apparence physique ! Ce que j’ai vu hier, au miroir, est bien la conséquence de ma négligence.

Une femme aime se sentir belle. Et moi, je n’arrive pas à "récupérer" cette formidable sensation. Ça me rend un peu triste et ça me démoralise aussi… Je parie que chaque jour, des milliers de femmes voir des millions de femmes vivent cette sensation de désespoir. Si certaines se contentent de se plaindre un peu, et de céder aux effets du temps. Moi, j’ai décidé de me rattraper et de corriger tous les dégâts. Oui, il le faut absolument !

La question qui je me vient à l’esprit, en ce moment, est : Pour réparer toutes les imperfections physiques que j’ai, de combien d’interventions esthétiques aurais-je besoin ? Je vais le compter maintenant…

Pour rajeunir mon visage

Bon, rajeunir mon visage n’est pas une question difficile. Je vais faire des injections d’acide hyaluronique pour atténuer les rides et combler les creux. Le traitement esthétique est simple. Il n’est pas risqué aussi.  On utilise la molécule HA, qui est une molécule naturellement présente dans le corps. En plus, ça donne une bonne mine.

Pour rehausser mes seins

Ma poitrine tombante me gêne trop. Pour la rajeunir, j’aurais besoin de passer sous le bistouri. Mais ça ne me fait pas peur. Les chirurgies mammaires sont devenues très fréquentes. De plus, je connais beaucoup de plasticiens compétents. (Vive le bouche à oreille !). D’après ce que je sais pour le moment, le chirurgien va éliminer la peau en excès et puis il va rehausser l’auréole. Je n’aurais pas besoin de subir la mise en place d’une prothèse mammaire, je pense. Mes seins sont suffisamment volumineux, sauf que ces derniers temps, ils ont perdu leur forme initiale.

Hanches, ventre et bras relâchés que vais-je faire ?

C’est bien la liposuccion qui va tout réparer. On l’appelle aussi lipoaspiration. Une collègue à moi, l’a fait l’année dernière. Aujourd’hui, elle a un corps parfait… À

 

 l’aide de canules en mousse, le chirurgien va aspirer la graisse accumulée au niveau du ventre, des bras et des hanches. L’intervention est très courte et se pratique la plupart du temps en ambulatoire. Étant donné que je désire traiter plusieurs parties de mon corps, il se peut que mon opération nécessite une nuit d’hospitalisation à la clinique.

Voilà donc, il est toujours  possible de se rattraper. Mais peut-on combiner un lifting mammaire avec une liposuccion ? Je n’ai pas la réponse. Seul mon futur chirurgien esthétique peut répondre à cette question.

 

 

 

Agrandir les seins à l’aide d’une chirurgie esthétique

Le 17 avril 2017, 18:05 dans Humeurs 0

Peut-on avoir un joli décolleté sans avoir de très beaux seins ? Bien sûr que Non. Les seins trop petits ne permettent pas d’avoir un décolleté de rêve. Heureusement, il est de nos jours, possible de corriger ce  défaut inesthétique à l’aide d’un traitement médical sûr : la chirurgie esthétique des seins, qui offre deux types de traitements : l’Augmentation mammaire par implants et le lipofilling des seins. Ces deux opérations sont très sollicitées de nos jours.

 Voilà pourquoi toutes les cliniques esthétiques les proposent.  Sur les sites de ces cliniques,  on trouve les mêmes techniques indiquées. Les renseignements sont  presque identiques à 100%. Cela s’explique par le fait que, la chirurgie plastique est avant tout un acte médical. Il existe des normes internationales strictes qui définissent les approches chirurgicales à déployer et qui présentent une ligne rouge qu’un bon plasticien ne doit jamais franchir. Voici donc le principe de chacune de ces chirurgies  des seins telle qu’elle est réalisée partout dans le monde.

L’addition mammaire par implants 

Principe : On pose à l’intérieur de chaque sein une prothèse mammaire en silicone. Les prothèses doivent être certifiées. Un implant mammaire de qualité est un implant conçu selon les normes en vigueur. Il est résistant, dure très longtemps et présente 0% risque de fissure. Les laboratoires qui conçoivent des implants mammaires prennent en considération ce critère aussi : Si un choc brutal, provoque la rupture de l’implant, comme un accident par exemple, le gel en silicone que renferme cet implant, ne doit en aucun cas s’éparpiller dans le corps.

L’addition mammaire par injection de graisse autologue

Auparavant, cette intervention esthétique se pratiquait  dans le cadre d’une reconstruction mammaire (la reconstruction du sein après une mastectomie). De nos jours, on fait appel au lipofilling mammaire pour améliorer le galbe des seins insuffisants  de volume. Il s’agit d’une  alternative à la plastie mammaire conventionnelle, concernant  principalement, les femmes désirant agrandir les seins sans subir la mise en place d’un corps étranger. L’intervention atteint bien son objectif : des seins plus grands et qui reflètent un aspect très naturel. 

Les bonnes candidates sont des patientes assez corpulentes. Ce critère est indispensable. En effet, le procédé consiste à aspirer des cellules graisseuses à partir de différentes parties du corps. À ce niveau intervient la liposuccion (Une chirurgie esthétique de la silhouette qui consiste à aspirer les excès graisseux localisés à l’aide de canules mousses très fines). Il faut prélever une quantité suffisante de graisse pour pouvoir combler les zones dépressives du sein.  Une centrifugation sert par la suite à filtrer les adipocytes pour ne garder que celles en bonne qualité. La graisse obtenue est ensuite transplantée au niveau de la poitrine…

 

 

 

 

Voir la suite ≫