Certaines femmes souffrent d’avoir les seins douloureux. Ces douleurs sont intenses. Pourtant, elles   ne sont pas liées aux signes suspects auxquels chaque femme doit faire très attention. Ce phénomène est appelé mastodynie. Il présente un motif de consultation fréquent.

 

Contrairement à ce que l’on peut croire, la glande mammaire n’est pas forcément responsable de ces douleurs. Les maux pressentis peuvent avoir une liaison avec d’autres facteurs : ils peuvent être dus à un faux mouvement comme ils peuvent surgir sans aucune raison particulière. On parle dans ce cas, de douleurs intercostales. La gêne peut aussi être associée à un facteur psychologique vue que le sein est un organe affectif.

 

 

 

 

Les douleurs mammaires sont-elles graves?

 S’agissant de la douleur intercostale, elle est permanente et profonde. Elle se manifeste au niveau du dos, plus précisément au niveau de la 4ème vertèbre dorsale. Ce sont généralement les femmes qui ne bougent pas trop qui affichent cette impotence fonctionnelle. La sensation est angoissante et très difficile à supporter mais elle ne présente aucun danger sur la santé. 

 - Le tissu du soutien-gorge peut être trop serré ce qui fait que le dos se retrouve compressé. Par conséquent, des douleurs intensives surgissent. Porter un soutien-gorge qui n’est pas confortable peut induire des brûlures d’estomac, des irritations cutanées et dans certains cas, un syndrome de côlon irritable.

-    La tension des seins est souvent liée au cycle menstruel. D’une manière générale, lorsqu’une jeune fille commence à avoir ses règles, elle pressent des douleurs au niveau de la poitrine, ce qui présente un phénomène normal lié aux changements hormonaux. On parle d’un syndrome prémenstruel qui peut être à l’origine d’une fatigue ou d’une mauvaise humeur.

- Il existe également des périodes durant lesquelles les seins deviennent très douloureux : la période de fertilité, généralement le jour de l’ovulation, pendant la grossesse et durant la période de l’allaitement.

- L’usage de la pilule contraceptive ou le recours à un traitement de remplacement hormonal peuvent stimuler des douleurs importantes au niveau des seins.  

Voilà donc, ce sont les causes les plus communes des douleurs mammaires. Comme nous l’avons déjà indiqué, ces douleurs sont intenses et angoissantes mais elles ne présentent pas l’un des symptômes d’une pathologie grave. Toutefois, il demeure nécessaire de surveiller les seins. L’apparition d’une bosse (un nodule) doit être signalée sur-le-champ. De même, Lorsque les picotements remontent vers la surface, il ne faut jamais hésiter à réagir.

Un dernier conseil pour terminer, il est toujours recommandé de surveiller son poids et d’éviter le tabac afin de garder le confort de ses seins : une jolie poitrine toujours en bonne santé.