Aussi incroyable que cela puisse paraitre, notre estomac, d’une capacité moyenne de 1 litre environ, a l’incroyable don de multiplier sa taille par vingt ! S’il est vide, cet organe en forme de J majuscule, n’est pas plus gros qu’une orange. À mesure que l’estomac se remplit et se distend, la paroi gastrique sera de plus en plus lisse et l’estomac gonflera comme un ballon de baudruche. Il peut donc passer de 0,5 l à vide à 4 litres en étant rempli.

 

La muqueuse de l’estomac se contacte, quand il est vide, en formant des plissements gastriques. On a longtemps cru que les contractions de l’estomac vide causaient la sensation de faim, on sait dorénavant qu’elle est due à une baisse du taux de glucose dans le sang. Cette merveilleuse mécanique, qu’est notre estomac, est capable de dissoudre du zinc grâce aux acides qu’il produit. Pourtant, on peut vivre sans estomac.

 Vivre sans estomac, c’est possible

En effet, contrairement à ce que l’on peut croire ce n’est pas un organe vital. Son rôle est cependant essentiel pour assurer la fonction de digestion par l’intermédiaire des parois de l’estomac qui vont malaxer la nourriture ingérée mais aussi grâce à la présence d'enzymes digestives et de l'acide chlorhydrique.

Suite à la pose d’un anneau gastrique ou à un cancer de l’estomac, une ablation totale ou partielle peut être réalisée. Les chirurgiens vont relier directement L’œsophage à l’intestin grêle. En l’absence de l’estomac et ne pouvant plus malaxer sa nourriture, il sera recommandé au patient de privilégier une nourriture liquide. Le chirurgien pourra calibrer la taille de l'estomac au cas par cas et en fonction de chaque patient.

Quelles sont les conséquences sur l’alimentation ?

  Les personnes ayant subie une gastroplastie sont sujets à de nombreuses contraintes alimentaires. Si la poche de l'estomac est remplie, il faut attendre son évacuation pour éviter les vomissements. Dans ce type de cas, il est fortement recommandé de manger lentement et de bien mastiquer les aliments. Les spécialistes conseillent d’éviter les aliments gras ou les boissons sucrées ou alcoolisées ainsi que les aliments semi-liquides comme les glaces. Ces dernières induisent le corps en erreur car, contrairement aux aliments solides, elles ne sont pas rassasiantes. Un suivi nutritionnel est d’ailleurs prescrit après ce type d’opération pour pallier aux carences qui peuvent survenir.