De nombreuses récriminations sont faites à la chirurgie esthétique. Outre ces ratés visage défiguré, figé qui font médire des interventions visant pourtant au départ la beauté, il existe toujours un tabou dans de nombreuses sociétés, y compris les plus développées sur la chirurgie plastique. Et pourtant, les opérations visant à modifier l'aspect des seins que ce soit à but purement esthétique ou à but fonctionnel, ont autant un intérêt social que psychologique important sur la vie de ceux qui y ont recours.

Une vie professionnelle plus rémunérée

Selon une étude réalisée par un professeur d’économie de l’Université du Texas, Daniel Hamermesh la carrière professionnelle de ceux dotés d’un physique d’Apollon ou de Vénus est plus couronnée de succès en ce qui concerne les avantages en termes de salaire. Le titre de sa recherche est d’ailleurs assez parlant : « La beauté paie. Pourquoi les gens beaux ont plus de succès ». Un physique commun, banal n’est donc pas aussi rémunéré que celui d’une personne physiquement plus attrayante.

Dr Mendelson, un chirurgien esthétique de renom aux Etats-Unis lui aussi donne son avis sur cette corrélation entre beauté et succès professionnel. « les hommes moins attirants ont travaillé plus et réussi mieux que les hommes beaux, mais au final, ils obtiennent moins parce qu’ils ne paraissent pas aussi sympathiques ». En d’autres termes, lorsqu’on n’est pas beau, on doit fournir plus d’efforts que celui-là à qui mère nature a bien voulu accorder les faveurs d’un meilleur attrait.

Par ailleurs, il faut noter que ne pas être beau, c’est parfois aussi faire constamment l’objet d’un délit de faciès dans la plupart des sociétés sont ceux qui ne sont pas très attrayants, ceux dont la beauté physique est remise en cause sont le plus souvent indexés, accusés, interpellés... Allez-y savoir pourquoi.

En quête d’assurance

 

Il faut remarquer que le besoin d’une intervention de chirurgie ou de médecine esthétique chez certains naît d’abord d’un sentiment profond de dénigrement, de rejet que leur physique reflète aux yeux des autres.  Malgré parfois une belle âme, malgré leur beauté intérieure que beaucoup ne peuvent voir parce que ce qui se manifeste en premier c’est le physique dans un monde où l’apparence est désormais le seul critère de sélection, ces « exclus » trouvent en la chirurgie esthétique une certaine assurance. Après une enfance ou une adolescence de railleries, de blagues de mauvais goût, l’âge adulte marque parfois aussi la grande décision de passer à autre chose, de prouver aux autres qu’on vaut mieux que ce qu’ils croient. Mais c’est surtout pour se prouver à soi-même aussi qu’on peut avoir une vie meilleure, heureuse.