Si le lifting du visage désigne globalement une intervention visant à corriger l’affaissement du visage en procédant à un décollement cutané de la peau du visage et à sa remise en tension, il s’agit en fait de plusieurs interventions (lifting frontal, lifting temporal, lifting du cou, etc.) dont chacun joue un rôle particulier, même si au final il s’agit de remodeler, de lisser ou de rajeunir le visage.

Toutefois, on peut constater aujourd’hui que l’injection d’acide hyaluronique, de Botox, de graisse et d’autres techniques mises au point ces dernières années, font de plus en plus ombrage au lifting classique du visage. Le front, les joues, le cou, les bajoues, etc. sont aujourd’hui sous la tutelle de nouvelles méthodes anti-âge.

Acide hyaluronique et visage

Ce produit biodégradable a complètement requis les faveurs des patients. L’acide hyaluronique permet en effet de corriger les effets du vieillissement, principalement les rides du visage. L’injection d’acide hyaluronique aide à combler effectivement les rides d’expression, celles qui se dessinent sur le front ; elle aide à combler les sillons nasogéniens, les plis d’amertumes, et les rides du coin de la bouche. De même l’acide hyaluronique aide à combler l’ovale et les creux du visage… un ensemble d’interventions pratiquées notamment au cours d’une chirurgie esthétique en Tunisie tout compris. Les résultats de l’injection de l’acide hyaluronique sur le visage sont immédiats.

Le Botox sur le visage

Le Botox fait partie des nouvelles interventions de la médecine esthétique du visage qui tentent aujourd’hui de faire oublier le lifting du visage. C’est surtout son action sur les contractions musculaires qui lui donne un certain avantage dans la médecine anti-âge. Contrairement au lifting, le Botox agit sur les causes plutôt que sur les effets. Il réduit ainsi les actions musculaires au niveau des sourcils et aussi du front. De même que dans le même temps l’injection de Botox permet d’éliminer les rides horizontales et verticales causées par la contraction de ces muscles. Son effet rajeunissant n’est plus à questionner et voilà pourquoi le Botox est sollicité en lieu et place parfois d’un lifting.

Des techniques complémentaires

Toutefois, il faut reconnaître que dans certains cas, seul un lifting peut permettre de corriger certaines disgrâces du visage. En cas d’excédent cutané du visage, le lifting du bas du visage seul est capable de le supprimer. De même qu’une lipoaspiration peut être requise pour éliminer les surcharges graisseuses.

Donc plutôt qu’un avantage d’une technique de rajeunissement du visage sur une autre, il s’agit parfois d’une relation de complémentarité entre lifting, acide hyaluronique ou lipofilling. Seul un chirurgien peut déterminer quelle technique utiliser en fonction des cas.