Ce jour du 14 février, partout dans le monde il y a un grand frémissement on se croirait à un soir de la saint-Sylvestre. La cause de cette euphorie, c’est que l’on célèbre la saint-Valentin. Des couples aujourd’hui se renouvellent leurs vœux, certains se les font et malheureusement d’autres couples aussi se brisent aujourd’hui.

Toutefois, ce que l’on retient c’est qu’universellement la date du 14 février a été retenue comme la journée internationale des amoureux même si ce n’est pas sur ce terme trop officiel qu’elle est désignée. Avant de se demander quel cadeau offrir à votre amoureux en ce jour solennel, il faudrait d’abord se demander quelles sont les origines de cette fête ? Que représente-t-elle ? et faut-il vraiment célébrer la saint-Valentin ?

Une fête aux origines douteuses

Bien que sanctifiée, la fête des amoureux, le 14 février est une fête purement laïque. En 1969, saint-Valentin perdait sur le calendrier liturgique son nom sauf dans les calendriers régionaux. Les origines de la saint-Valentin ne puissent leur essence ni dans l’antiquité grecque ni dans celle romaine ni dans aucune fête ancienne connue. Même si certains tentent de la rattacher aux Lupercales une fête romaine dédiée au dieu Faunus le protecteur de troupeau laquelle était célébrée le 15 février.

On peut cependant faire remonter les sources de la saint-Valentin à la Grande Bretagne médiévale où au XIVe siècle, le 14 février était considérée comme une journée d’accouplement pour les oiseaux. Certains poètes de cette époque d’ailleurs, comme Othon de Grandson, Chaucer ou encore Charles d’Orléans, affirment que cette journée du 14 février était celle au cours de laquelle une fois de plus les amoureux renouvelaient leurs serments.

 

Valentin Patron des amoureux ? Pourquoi ?

L’Eglise catholique a fait de Valentin le saint Patron des amoureux. Mais de quel Valentin s’agit-il au juste ? Valentin de Terni, puisqu’il s’agit de lui, est simplement un moine qui a vécu au IIIème siècle. Martyr de l’empereur Claude II le Gothique, il est fait « Patron des amoureux » par les pouvoirs du pape Alexandre IV et la date du 14 février a été retenue pour le célébrer.

L’arrestation de Valentin de Terni est liée au mariage des chrétiens qu’il célébrait alors que l’empereur souhaitait que ceux-ci soient envoyés en guerre. De ce conflit d’intérêt avec l’empereur, il se trouvera enfermé dans les geôles du château, où Julia la fille aveugle du geôlier par amour pour Valentin lui apporte quotidiennement à manger jusqu’au soir où elle recouvra miraculeusement la vue selon la légende.

Mis au courant de l’affaire, Claude le Gothique craint que l’incident ne mis en péril son pouvoir et décida de l’exécution immédiate de Valentin. C’était le 14 février 269. Sa mort convertît toute la famille de Julia au christianisme. L’amandier qu’ils plantèrent sur la tombe de Valentin devint le symbole de l’amour.